Vers une façon novatrice de traiter l’anxiété sociale

L’expérience de la méditation axée sur la pleine conscience (« mindfulness »)

Une bonne santé mentale et un sentiment positif de bien-être émotionnel et spirituel permettent d’apprécier la vie et de composer avec les défis qui peuvent surgir au quotidien. D’un autre côté, des problèmes de santé mentale peuvent nuire de façon significative au fonctionnement d’un individu. L’anxiété sociale compte parmi les maladies psychiatriques les plus courantes. Selon Statistique Canada (2015), près d’une personne sur 10 est affectée par l’anxiété sociale chaque année.

Dre Koszycki avec un groupe en méditation L’intensité de la peur et les comportements d’évitement qui découlent de l’anxiété sociale peuvent engendrer une détresse psychologique importante et avoir un impact considérable sur la qualité de vie d’un individu. Bien que plusieurs études aient démontré l’efficacité de certaines thérapies, moins nombreuses sont celles qui se sont penchées sur de nouveaux traitements qui pourraient aussi aider les personnes atteintes d’anxiété sociale à faire face à ces situations.

Dre Diana Koszycki, détentrice d’une chaire de recherche en santé mentale de l’Institut de recherche de l’Hôpital Montfort et de l’Université d’Ottawa, est pionnière dans l’intégration de la méditation axée sur la pleine conscience et des pratiques spirituelles dans le traitement de l’anxiété sociale. La méditation basée sur la pleine conscience est une pratique ancienne qui enseigne à calmer l’esprit et le corps, à être plus conscient de ses expériences, à mieux faire face à des expériences déplaisantes et à être plus compatissant envers soi-même et envers les autres.

Avec son équipe de recherche, Dre Koszycki réalise actuellement une étude financée par la Fondation ontarienne de la santé mentale, qui a pour objectif d’évaluer l’efficacité d’une intervention fondée sur la méditation axée sur la pleine conscience. L’objectif principal de cette étude est de comparer l’efficacité de deux thérapies – une intervention basée sur la pleine conscience et une thérapie de groupe cognitivo-comportementale – auprès de personnes qui souffrent d’un trouble d’anxiété sociale.

Ce projet, qui a déjà recruté 60 participants, a le potentiel de mieux documenter l’efficacité d’un traitement novateur pour l’anxiété sociale, soit la méditation axée sur la pleine conscience et de mieux faire connaître ce type de thérapie aux individus avec un trouble d’anxiété sociale.

Hôpital Montfort est l’un des 24 hôpitaux de recherche qui contribuent à faire de l’Ontario une province plus saine, plus riche et plus informée.