Les symboles

Statue de saint Louis‑Marie de Montfort

Statue de saint Louis‑Marie de MontfortLa statue de saint Louis‑Marie de Montfort ornait l’entrée de l’hôpital depuis sa fondation. On l'a déplacée plusieurs fois par souci de préservation, lors des travaux majeurs de rénovation et de construction.

C’est le cas à la fin des années 1980 et au début des années 1990, lorsque l'hôpital construit la tour de liaison et l’aile sud. Une fois les travaux terminés, on propose de remettre la statue à sa place dans le hall d’entrée. Mais où donc serait‑elle passée ?... Ce n’est qu’une vingtaine d’années plus tard qu’on la retrouve dans le sous‑sol de l’église Notre‑Dame‑de‑Lourdes, pour la rapatrier ensuite.

Vers le milieu des années 2000, la statue quitte l’hôpital de nouveau. Étant donné l’ampleur des travaux de construction envisagés, on juge bon de la ranger au couvent des Filles de la Sagesse, sur le chemin Montréal.

L’administration examine maintenant la possibilité de lui réserver une place d’honneur sur le terrain de l'hôpital.

Caritas

CaritasLe mot latin caritas est gravé dans le plancher de l'entrée principale originale depuis son ouverture. Il signifie amour de l’autre et symbolise la philosophie de soins des fondatrices de l’Hôpital Montfort. En effet, c’est avec respect et tendresse que les Filles de la Sagesse ont prodigué des soins dès l’ouverture de l'établissement. Elles incarnaient l’amour de l’autre par « des gestes concrets de dévouement et de compassion pour atténuer la souffrance physique et spirituelle »
(« Quand un feu s’allume… », Écho, Écho, Écho, janvier‑février‑mars 2010, numéro 25).

Dans le cadre du grand projet de construction 2007-2010, la direction a choisi de conserver ce symbole qui rappelle l’esprit de compassion des fondatrices. La compassion demeure l'une des valeurs fondamentales, les autres étant le respect, l’engagement et l’excellence. En effet, si on en venait à négliger cette valeur, un coup d’œil au plancher, où elle est bien ancrée, rappelle son souvenir.

Médaille du 22 mars
Médaille du 22 mars, présentant le logo de l'hôpital

En mars 2004, l’Hôpital Montfort annonce la création de la Médaille du 22 mars, qui commémore le Grand Ralliement de 1997, alors que près de 10 000 manifestants s'étaient réunis au Centre municipal d’Ottawa pour appuyer la cause SOS Montfort.

Reproduite en 22 exemplaires, cette médaille a pour but de souligner la persévérance, la ténacité et la fierté de personnes qui se sont engagées à lutter pour la survie de l’hôpital. Depuis 2004, dix médailles du 22 mars ont été remises:

  • En 2004, la première médaille est décernée aux membres du personnel, en gage de reconnaissance. Ils ont joué un rôle de premier plan pendant la période d’incertitude qui perdure pendant cinq longues années.
  • En 2006, lors de la cérémonie de première pelletée de terre du « Nouveau Montfort », l’hôpital remet une médaille à l'honorable Dalton McGuinty, alors premier ministre de l’Ontario.
  • D'autres médailles ont été remises au fil des années à des piliers du mouvement SOS Montfort : Gérald Savoie, président‑directeur général de l’hôpital de 1987 à 2009; Michelle de Courville Nicol, présidente du conseil d’administration de l’hôpital de 1995 à 2001, Gisèle Lalonde, présidente de SOS Montfort de 1997 à 2002; à l’honorable Mauril Bélanger, député fédéral d’Ottawa-Vanier et ardent défenseur des droits des francophones en situation minoritaire; et aux Filles de la Sagesse, fondatrices de l'hôpital (2017).
  • Quatre autres personnes ont reçu la médaille, à titre posthume, pour leurs diverses contributions : Roger Bernard (2006), Pierre J.C. Lefebvre (2009), Michel Gratton (2011) et Jean‑Robert Gauthier (2012).

Avenue du 22 mars

Panneau indicateur de l'avenue du 22 mars

En mars 1998, l'allée qui relie le chemin Montréal à l'hôpital est rebaptisée « avenue du 22 mars ». Ce nom souligne l’anniversaire du Grand Ralliement de solidarité qui se tenait le 22 mars 1997 au Centre municipal d'Ottawa.

 

 

 

 

 

Monument de la francophonie

Photo du monument de la francophonie, surplombé du drapeau franco-ontarien vert et blanc

Le 13 octobre 2010, un monument de la francophonie est inauguré sur le site de l’hôpital, près de l’entrée du chemin Montréal. À l’instar des autres monuments de la francophonie, celui de l'Hôpital Montfort arbore un drapeau franco‑ontarien de très grand format. Une aire commémorative et patrimoniale y est également aménagée. Les textes gravés à la surface du monument relèvent des domaines de la santé et des services sociaux. Le Monument de la francophonie à l'Hôpital Montfort symbolise le fait français, promeut la valeur ajoutée de la francophonie de la capitale nationale et fait la promotion d'un symbole important de la francophonie ontarienne.

 

 

 


Contre‑monument

Contre-monument en briques

Le 18 juin 1997, une véritable procession de dirigeants de la collectivité, dont la présidente de SOS Montfort, Gisèle Lalonde, et l’évêque auxiliaire du diocèse d’Ottawa, Mgr Paul Marchand, quittent l’entrée principale de l’hôpital en direction du chemin Montréal. Tous les participants ont une brique à la main, avec laquelle bâtir un monument symbolique sur le terrain de l’hôpital.

Selon Michel Gratton, l’instigateur de ce coup de théâtre, « [ce] monument, délibérément fait de briques, rappelait les propos insultants du premier ministre [ontarien] Mike Harris, [qui avait qualifié] Montfort de tas "de briques et de mortier". Le monument serait [un] symbole de la volonté implacable d’une communauté qui refusait de se plier à l’incompréhension et à l’intransigeance de ceux qui cherchaient à la réduire à l’insignifiance. »  (Extrait du livre de Michel Gratton, Montfort – La lutte d’un peuple, Centre franco-ontarien de ressources pédagogiques, 2003).

Michel Gratton l’aurait baptisé « le contre‑monument », tandis que le sculpteur Yves (le Valencien) Leduc, concepteur de l'oeuvre, lui donne le titre de « Ô francophones anonymes d’Amérique »; celui que lui accordent les dirigeants du mouvement SOS Montfort et les journalistes est on ne peut plus clair : « Monument de résistance de SOS Montfort ».

Le 17 décembre 2015, le contre-monument a été installé de manière permanente dans un lieu bien visible du public, près de l’entrée principale de l’Hôpital Montfort, marquant ainsi la dernière étape de la construction du Nouveau Montfort, entamée en 2006.. 

Image de marque de Montfort

Le 'M' stylisé du logo de l'hôpital Montfort

Vers le milieu des années 1970, on voit apparaître un M stylisé sur le papier à en‑tête de l’hôpital. Ce symbole devient une marque déposée du Nouveau Montfort en 2006. Le logo distinctif identifie aisément tout ce qui relève des activités d'un hôpital orienté vers la communauté, et dont les patients demeurent au cœur des préoccupations du personnel.

 

 

Épinglettes

Des épinglettes symboliques sont créées au fil des années afin de souligner des événenents marquants dans l'histoire de l'hôpital.

Épinglette (logo de Montfort au dessus de cinq étoiles)

Épinglette Ténacité et persévérance
L'épinglette affichant la devise Ténacité et persévérance souligne les efforts déployés par le personnel de l'hôpital devant la menace de sa fermeture. L'hôpital l'a remise à ses employés et à ses dignitaires, après que le Gouvernement de l’Ontario a annoncé en février 2002 qu'il n’interviendrait pas auprès de la Cour suprême du Canada.

 

 

 

Épinglette (logo doré de Montfort)

 

Épinglette des bienfaiteurs et des donateurs
Cette épinglette portant le 'M' représentatif de l'image de marque de l'hôpital, conçue en 2002, est remise aux donateurs en guise de reconnsaissance de leur appui et dévouement au sein de la Fondation de l'Hôpital Montfort.

 

 

Épinglette (Logo de Montfort par-dessus '50')

Épinglette du 50e anniversaire
Cette épinglette a été conçue en 2003 pour commémorer le 50e anniversaire de l'hôpital.

 

 

 

 

Épinglette (logo de Montfort surmongé d'ailes et d'une auréole d'ange)

Épinglette Les Anges de l'Hôpital Montfort

Conçue en 2011 dans le cadre d'un programme mis sur pied par la Fondation de l'Hôpital Montfort, l"épinglette des Anges de l'Hôpital Montfort est remise aux médecins, aux membres du personnel ou aux bénévoles de l'hôpital ayant reçu un hommage d'un patient, de leur famille ou d'un visiteur afin de souligner leur reconnaissance pour l'excellence des soins et des services qui leur ont été rendus. L'épinglette est présentée aux récipiendaires devant leur pairs.

 

 

Épinglette (Le mot 'mars' encadré du drapeau franco-ontarien et du drapeau de Montfort)

Épinglette de la solidarité franco-ontarienne
Conçue en 2012, l’épinglette de la solidarité franco‑ontarienne marque le 15e anniversaire du Grand Ralliement du 22 mars 1997.

 

 

 

Faites nous part de vos commentaires ou racontez-nous vos souvenirs de Montfort : montfort@montfort.on.ca


D'autres faits marquants de Montfort...

Photo des débuts de Montfort, lien vers la page des origines de l'hôpital
Les origines

Survol des premières années (1947-1969).

En savoir plus

 

 

 

 

Religieuses en 1954, lien vers le témoignage des filles de la sagesse
Témoignages des Filles de la Sagesse

Lisez les réminiscences des religieuses qui ont œuvré à l’Hôpital Montfort.

En savoir plus