Les centres satellites et les partenariats

Les centres satellites

En tant qu’établissement essentiel au bien-être de la collectivité franco-ontarienne, l’Hôpital Montfort a toujours eu le souci de répondre aux besoins de celle-ci en matière de services de santé en français.

Au cours des années 1980, conscient du peu de services de santé disponibles dans les comtés unis de Prescott et Russell, l’Hôpital Montfort décide d’offrir des services à l’extérieur des murs de l’établissement.  Il y établit plusieurs centres satellites, dont un centre de physiothérapie à Clarence Creek, un centre communautaire en santé mentale à Rockland et un point de service à Casselman équipé de professionnels en santé mentale.  Plus tard, en 1992, l’hôpital ajoute un centre communautaire de réadaptation à Orléans pour ses employés blessés au travail, dans le but de mieux coordonner leurs traitements et de les aider à retourner au travail aussitôt que possible.

Vers l’an 2000, la clinique Santé Montfort Health Orléans est ouverte dans le centre commercial Portobello sur le chemin Innes à Orléans.  On y trouve des services de réadaptation comportant la physiothérapie, l’ergothérapie, la massothérapie et la kinésiologie. En 2004, un espace dit « hôpital » est créé afin d’héberger un appareil d’imagerie par résonance magnétique (IRM).  C’est la première fois en Ontario qu’un IRM est mis en opération dans un milieu communautaire plutôt que dans un hôpital.

Les partenariats

Services de santé

En plus d’établir des satellites, l’Hôpital Montfort a cherché à établir des partenariats avec des établissements ou des intervenants du domaine de la santé pour l’administration de services offerts.

Par exemple, en 1997, Montfort négocie une entente avec le regroupement de cliniques privées A.I.M. (Accident Injury Management) pour l’administration de son Centre des accidentés de travail Montfort.  C’est la première fois qu’un hôpital ontarien réalise une entente de ce genre avec une entreprise privée.

En 2002, l’Hôpital Montfort crée Santé Montfort (à ne pas confondre avec « Santé Montfort Health ») pour administrer le Centre de soins de longue durée Montfort, en partenariat avec Central Park Lodge (aujourd’hui Revera Living).  Société à but non-lucratif avec un conseil d’administration autonome, Santé Montfort gère tout ce qui relève du bâtiment et de l’emplacement physique du Centre, et Revera  assume la responsabilité de la prestation des services aux résidants.  

Santé Montfort est également appelé à gérer le contrat avec le gouvernement du Canada pour le Centre des services de santé des Forces canadiennes-Ottawa, situé  dans l’aile D du Nouveau Montfort, où la Défense nationale fournit une gamme complète de soins primaires aux membres des Forces canadiennes de la région de la capitale nationale.

En 2005, le Centre de gestion du sevrage d’Ottawa des Sœurs de la Charité d’Ottawa devient un service affilié à l’Hôpital Montfort. Celui-ci en confie la gestion à l’organisme communautaire Montfort Renaissance.  Issu d’une collaboration entre l’hôpital et l’agence Horizons Renaissance, Montfort Renaissance offre du logement aux personnes qui sont sans abri ou à risque de l’être à cause d’une dépendance aux stupéfiants, à l’alcool ou encore aux médicaments d’ordonnance.  Réaménagé dans de nouveaux locaux sur le chemin Montréal en 2012, ce service résidentiel vise à aider les toxicomanes à reprendre le contrôle de leur vie en confort et sécurité. 

Toujours à l’écoute de sa clientèle, l’hôpital s’est récemment penché sur le problème des patients orphelins, c’est-à-dire les patients qui viennent à son urgence et qui y sont hospitalisés, mais qui non pas de médecin de famille pour assurer un suivi après leur congé. C’est pourquoi l’hôpital a appuyé le développement du projet Carrefour de santé familiale d’Orléans soumis au ministère de la Santé et des Soins de longue durée par le RLISS Champlain.  
 

La formation

L’Hôpital Montfort est un centre universitaire de groupe A. Cette désignation ontarienne lui a été attribuée en juin 2013 à titre de centre hospitalier possédant tous les attributs et l’expertise pour offrir une formation clinique complète aux résidents en médecine et aux étudiants dans les professions de la santé. C’est le seul établissement en Ontario pouvant garantir cette formation en français.

L’hôpital a une cinquantaine d’ententes d’affiliation avec divers partenaires lui permettant ainsi d’offrir une formation des plus vastes à l’intérieur de ses murs. Ces ententes s’appliquent à la formation de médecins, d’infirmières, de pharmaciens, de physiothérapeutes, d’orthophonistes, d’ergothérapeutes et de thérapeutes respiratoires, de techniciens en radiation médicale, de diététistes, d’ambulanciers paramédicaux, de préposés aux services de soutien à la personne et de travailleurs sociaux. 

Parmi les partenaires les plus importants en formation, citons l’Université d’Ottawa et  La Cité.

C’est en 1992 que l’Hôpital Montfort signe une entente avec la Faculté de médecine de l’Université d’Ottawa portant sur la formation clinique des résidents en médecine familiale. Renouvelée en 2005, puis en 2011, la dernière entente est beaucoup plus vaste avec l’inclusion de quatre facultés de l’Université d’Ottawa, ainsi que les cinq hôpitaux d’Ottawa impliqués dans l’enseignement. 

Les premières ententes avec le collège francophone La Cité datent des années 1990.  Aujourd’hui, l’hôpital privilégie une entente parapluie avec ce partenaire dont le curriculum comprend un grand nombre de programmes en sciences de la santé. 

L’hôpital a développé des partenariats avec l’Université du Québec en Outaouais et l’Université Laurentienne dans le nord de l’Ontario.  Quant à son partenariat avec le Collège Boréal, à titre d’exemple il a déjà dispensé plus de 3 500 journées d’enseignement professionnel en stages administratifs en 2012.

En janvier 2014, l’Hôpital Montfort a osé viser une clientèle plus jeune afin d’encourager  son choix de carrière en santé. Il s’est associé avec le Conseil des écoles catholiques du Centre-Est (CECCE) pour offrir un environnement d’apprentissage et une expérience de stage unique aux élèves de leurs écoles secondaires qui sont inscrits au programme FOCUS en Soins de santé et technologies médicales.
 

Les organismes

L’Hôpital Montfort travaille en étroite collaboration avec plusieurs organismes dans le but de répondre aux besoins de la collectivité franco-ontarienne en matière de soins de santé, dont :

  • le Consortium national de formation en santé (CNFS) qui a pour mission d’augmenter la présence et l’apport de professionnels de la santé et de chercheurs francophones pour mieux répondre aux besoins de santé des communautés francophones en situation minoritaire et ainsi, améliorer leur bien-être par l’accès aux services.
  • le Réseau local d’intégration des services de santé (RLISS) Champlain qui a le mandat de planifier, coordonner et financer les services de santé pour l’Est ontarien; 
  • le Réseau des services de santé en français de l’Est de l’Ontario qui a le mandat de conseiller le RLISS Champlain sur toutes les questions de santé touchant la communauté francophone de la région; et
  • la Société Santé en français, un mouvement national visant l’amélioration de la santé des francophones au pays.

 

Les affiliations

L’Hôpital Montfort est membre de plusieurs associations, notamment :

  • Association canadienne des hôpitaux
  • Association canadienne des institutions de santé universitaires
  • Council of Academic Hospitals of Ontario (un organisme qui représente les intérêts des 25 hôpitaux universitaires ontariens)
  • Ontario Hospital Association
  • Association des laboratoires régionaux de l’est de l’Ontario