Le pouvoir de la compassion

30 avril 2020

 

Dès le début de la crise qui marque actuellement l’histoire du monde, la Fondation Montfort créait un fonds d’urgence COVID-19. Ce fonds avait pour but de financer les divers besoins du personnel et des patients de Montfort, en lien avec le coronavirus.

Peu après le lancement du fonds, la fondation recevait quelques contributions majeures. L’une d’elles provenait de l’un des plus influents chefs de file de la région — la famille de Gilles Desjardins, président de l’entreprise de construction domiciliaire BRIGIL.
 

Logo BRIGIL - Fier de bâtir une qualité de vie
 

Préoccupée par le fait que les visites n’étaient plus autorisées à l’hôpital, la famille Desjardins a fièrement désigné son don à l’achat de iPads pour contrer l’isolement et la solitude qui tourmentent nos patients hospitalisés.

« Je ne pouvais pas demeurer indifférent devant la tristesse que doivent ressentir les patients qui sont présentement isolés de leur famille à cause du virus, » raconte monsieur Desjardins. « Je voulais pouvoir les aider à moins se sentir seuls. Lorsque la Fondation Montfort m’a proposé d’équiper l’hôpital avec des iPads, j’ai tout de suite accepté. Je ne pouvais pas imaginer avoir un impact plus direct sur ces patients. Non seulement, ça me permettait d’apporter un peu de soulagement aux familles qui ont des proches à l’hôpital, mais je savais que l’achat des iPads permettrait aussi d’alléger le fardeau des membres du personnel, qui se soucient tellement du bien-être de leurs patients. »

Quelle belle marque de compassion, non seulement de se soucier du bien-être émotionnel d’autrui, mais d’agir pour le garantir. Bien que la COVID ait réussi à physiquement séparer nos patients de leurs êtres chers, votre compassion a le pouvoir de les réunir à nouveau pour enfin les réconforter.

Au nom de tous les patients et les familles de Montfort qui bénéficieront de votre grande générosité et qui pourront dorénavant garder contact avec ceux qu’ils aiment, nous vous offrons nos plus sincères remerciements.

 

Trois employés du Service des technologies de l'information avec des iPads dans les mains