Incitatifs pour recruter

Utilisation d'incitatifs pour recruter :

L’EPTC 2 n’émet pas de directives claires et précises en ce qui a trait à l’indemnisation, on y souligne toutefois l’importance d’inclure l’aspect d’indemnisation dans le formulaire de consentement (article 3.1 et  3.2 j)) et d’inclure au formulaire de soumission éthique à la section « 15. IDENTIFICATION ET RECRUTEMENT DES PARTICIPANTS À LA RECHERCHE » la  justification d’un tel choix.

 

Les tirages ou la loterie sont des mesures incitatives acceptables du moment que le prix, indépendamment des chances de gagner, ne soit pas d’une importance telle qu’il exerce une influence indue sur la participation à la recherche. Les projets de recherche utilisant ce type d’incitatif doivent inscrire au formulaire de consentement les informations suivantes : des informations sur le (les) prix, sa (ses) valeur(s), la probabilité des chances de gagner ainsi que le nombre de participants dans l’étude. Soyez avisé que cette approche peut entraîner des problèmes si la (les) loi(s) qui les régit n’est (ne sont) pas respectée(s), par exemple les participants ne doivent pas payer pour être admissibles au tirage et selon la loi fédérale il faut démontrer une aptitude par exemple en répondant à une question pour recevoir le prix. Si pour remettre le prix l’équipe de recherche doit recueillir des informations personnelles (nom, numéro de téléphone, courriel, etc.), l’équipe doit s’assurer de protéger ces données identificatoires pour la durée de l’étude.

 

Ce type d’approche n’est pas appropriée pour les projets de recherche où les participants sont anonymes, parce qu’elle exige l’identification des participants ce qui entrainer une iniquité pour les personnes qui désirent rester anonymes.