Histoire de la Fondation

Le besoin de créer une fondation survient lorsque les dirigeants de l’Hôpital Montfort ont voulu entreprendre un projet de rénovation et d’expansion majeur au milieu des années 1980 afin de répondre aux besoins grandissants de la communauté. On ajoute 100 000 pieds carrés sur quatre étages accommodant, entre autres, une plus grande urgence, une nouvelle unité de soins infirmiers de 30 lits, ainsi que des cliniques ambulatoires. Cette section sera connue comme l’aile sud jusqu’à la construction du Nouveau Montfort. 

Le coût approximatif du projet se chiffre à environ 25 millions de dollars : le ministère de la Santé de l’Ontario (aujourd’hui le ministère de la Santé et des Soins de longue durée) finance deux tiers du projet, soit presque 17 millions de dollars; la Municipalité régionale d’Ottawa-Carleton (aujourd’hui la ville d’Ottawa) promet de contribuer 5 millions de dollars, et l’Hôpital Montfort est responsable d’environ 3 millions de dollars. 

Face à ce défi, l’administration décide de mettre sur pied un organisme de bienfaisance à but non lucratif. La Fondation de l’Hôpital Montfort est créée en mars 1986 pour « recevoir, maintenir et administrer un fond ou des fonds et utiliser le total ou une partie de ces fonds ainsi que leur revenu pour le développement, l’expansion et la promotion des objectifs de l’Hôpital Montfort dans les domaines de la santé, de la recherche et du bien-être social ».

En plus de faire appel au grand public, aux organismes communautaires, à des entreprises, à des fondations charitables et des regroupements religieux pour des dons, la Fondation organise diverses activités pour soutenir les services et les soins qu’offre l’Hôpital Montfort, telles que le tournoi de golf annuel, le bingo hebdomadaire de la salle de bingo Friends et un gala bénéfice biannuel. Par exemple, le Gala de 2009 en hommage au directeur général de l'hôpital, Gérald R. Savoie, s’est avéré un remarquable succès car une somme de plus de 80 000 $ a été amassée ! 

La Fondation gère les revenus d’activités commerciales reliées au stationnement et reçoit des ristournes provenant des guichets automatiques et de la location des téléviseurs. D’autres sommes proviennent des programmes de dons planifiés, de dons désignés, de dons In Memoriam et de dons annuels et mensuels.

Il y a aussi le programme des Anges de l’Hôpital Montfort, le Club des nouveau-nés et le programme de sollicitation par publipostage qui permettent d’amasser des sommes substantielles et d’acquérir de nouveaux donateurs.

La Fondation est autonome et administrée par un conseil d’administration qui a été présidé par Marcel Lalande (1986-1991), Roger E. Légaré (1991-1992), Michel Coulombe (1992-1994), Gisèle Lalonde (1994-1995), Pierre Racicot (1995-1997), Clément Cadieux (1997-1998), Stéphane Trottier (1998-2001), Paul Carrière (2001-2004), Denis Laframboise (2004-2007). Madeleine Joanisse est la présidente du conseil depuis 2007.

Entre 1986 et 2013, quatre personnes se sont succédées à la direction générale de la Fondation : Gisèle Richer (1988-1994), Luc Girard (1995-1997), Jacques Blouin (1997-2004) et Christine Sigouin, présidente-directrice générale depuis 2004.

Les grandes campagnes de financement

« Cordialement Vôtre »  (1989-1994)

C’est dans le cadre d’une émission télévisée de Wintario que la Fondation lance sa première campagne de prélèvement de fonds publique, d’une durée de cinq ans, en vue de recueillir 3,5 millions de dollars pour le projet d’agrandissement de l’hôpital.

Agathe Bélisle (alors présidente de l’Association des auxiliaires de l’hôpital) copréside la campagne avec Marcel Lalande (alors président du conseil d’administration de la Fondation) et plus tard avec Raymond Gélinas (alors directeur régional de la Banque Nationale du Canada). Le thème de la campagne est « Cordialement Vôtre », choisi expressément dans le but de renforcer le lien d’appartenance de l’hôpital à la communauté.

Le coup d’envoi est donné par l’Association des auxiliaires qui s’engage à verser 500 000 $ en cinq ans. Grâce à la générosité de la « famille Montfort », c’est-à-dire les membres des conseils d’administration de la Fondation et de l’hôpital, les médecins, les employés ainsi que les auxiliaires, la Fondation amasse un total de 1,3 millions de dollars à l’interne ! La Fondation sollicite dans un deuxième temps l'appui auprès des membres du personnel et de la communauté.

La campagne prend fin en 1994, la Fondation ayant atteint son objectif. En guise de reconnaissance, la Fondation organise une soirée spéciale à l’hôpital durant laquelle elle dévoile un mur de reconnaissance en blocs de verre. L'oeuvre est située dans le foyer de l’entrée principale de l’hôpital et sur lequel sont inscrits les noms des donateurs qui ont contribué de façon significative à cette première campagne.

Selon le président du conseil d’administration de la Fondation à l’époque, Michel Coulombe : « C’est grâce à la détermination, au dévouement et à la créativité des groupes communautaires et de la communauté des affaires que la Fondation a pu respecter son engagement, soit celui d’aider à combler le manque à gagner pour le projet d’expansion de l’hôpital. » 

Le Fonds de la résistance SOS Montfort (1997-2001)

Lorsque l’Hôpital Montfort a été ciblé pour fermeture par la Commission de restructuration des services de santé de l’Ontario, la Fondation met toutes ses ressources et son personnel derrière la cause de SOS Montfort. Vu son mandat de développer et de promouvoir les objectifs de l’Hôpital Montfort, la Fondation ne pouvait rester indifférente devant la menace à la survie de sa raison d’être.

Le directeur général de la Fondation à cette époque, Jacques Blouin, le conseil d’administration et les bénévoles de la Fondation travaillent avec acharnement pendant trois ans (1997-2000) à diriger une campagne pour financer les frais judiciaires d’une défense de l’institution.

L’objectif du Fonds de résistance est fixé à 500 000 $. La Fondation s’engage dans une campagne majeure axée sur quatre fronts, soit la collectivité, les communautés religieuses, ainsi qu’une campagne locale aussi bien qu’une campagne d’envergure nationale. Après seulement trois mois de campagne intense, la Fondation avait déjà recueilli près de 325 000 $ ! Le succès phénoménal de cette campagne servira de tremplin pour la campagne appuyant le Nouveau Montfort.

« Construire ensemble une institution unique » (2005-2010)

Cette campagne de financement majeure vise à promouvoir le développement d’un complexe hospitalier universitaire communautaire, soit un institut francophone de recherche, d’enseignement, de formation clinique et de pratique en langue française dans les domaines de la santé. L’objectif est de 10 millions de dollars afin de construire une institution unique, un Nouveau Montfort.

Encouragée par l’appui que la cause Montfort a reçu, la Fondation décide de solliciter des dons à l’échelle régionale, provinciale et nationale. Elle visera les entreprises et institutions financières, les associations professionnelles, les mouvements coopératifs, les fondations et les bienfaiteurs, les communautés religieuses, les organismes bénévoles et communautaires, les clubs sociaux, les milieux politiques, les institutions académiques, les médias, ainsi que les gens de l’Hôpital Montfort. Le coup d’envoi d’un million de dollars est  lancé par un donateur anonyme qui espère, par cet acte, « encourager d’autres à donner à la cause dans laquelle il croit ». Les membres des conseils d’administration de l’hôpital et de la Fondation — tous des bénévoles — contribuent un total de 175 000 $. La Fondation réussi à recueillir 307 000 $ durant une campagne intense de trois semaines auprès des employés, alors que l’objectif avait été de 100 000 $. Les médecins de l’Hôpital Montfort contribuent 700 000 $.

Durant cette campagne, la Fondation n’hésite pas à solliciter les grands donateurs. Parmi les quelques 130 donateurs majeurs (10 000 $ et plus), notons les contributions de :

La Ville de Vanier, 700 000 $
Les Filles de la Sagesse du Canada, 500 000 $
580 CFRA, TEAM 1200, MAJIC 100 et 93.9 BOB FM, 397 850 $ en promotion
Desjardins, 230 000 $
Giant Tiger Stores Ltd., 200 000 $
Borden Ladner Gervais s.r.l., 125 000 $
Univex Group of Companies, 111 879 $
La Coopérative agricole d’Embrun Ltée, 105 000 $
ZW Group Inc., 100 000 $
The Frank Cowan Foundation, 100 000 $
EllisDon Corporation, 100 000 $

 

La campagne surpasse l’objectif fixé de 10 millions de dollars. Au total, plus de 11,5 millions de dollars sont amassés en 2010.

Le “Nouveau Montfort” est non seulement le projet d’expansion le plus important de l’histoire de l’Hôpital Montfort, mais également le plus grand projet d’infrastructure de l’histoire de la francophonie ontarienne. Les fonds amassés par la Fondation contribuent à financer cette grande construction de 300 millions $ qui comprend 450 000 pieds carrés de nouveaux espaces, pour une superficie totale de 750 000 pieds carrés, soit le triple de l’édifice original de 1953 ! 

En 2011, la Fondation dédie des murs de reconnaissance à ses donateurs : l’œuvre centrale, créée par l’artiste visuel David Lemelin, qui se situe à la nouvelle entrée principale de l’hôpital constitue un hommage artistique aux donateurs qui ont démontré leur passion à l’égard de la mission de la Fondation envers l’Hôpital Montfort en contribuant de 10 000 $ à un million de dollars. Un deuxième mur reconnaît la générosité de tous les autres donateurs.

La Fondation en action

La raison d’être de la Fondation est certes l’appui financier de l’Hôpital Montfort. Chaque contribution à la Fondation a un impact direct sur le patient et son entourage, le personnel et la communauté. En plus des projets d’infrastructure, les sommes recueillies par la Fondation sont réinvesties dans l’achat d’équipements, dans la recherche, dans l’enseignement et la formation des professionnels de la santé. 

Ces dernières années, la Fondation a investi, entre autres, dans de l’équipement hautement spécialisé, dont un système de mammographie numérique, un appareil d’imagerie à arceau mobile pour le département d’orthopédie et deux appareils d’imagerie à résonance magnétique non invasive. À l’occasion du 60e anniversaire de l’Hôpital Montfort, la Fondation organise, le 14 février 2014, le Gala Montfort Choco Chic pour amasser des fonds qui serviront à l’achat d’un tomodensitomètre cardiaque.

La Fondation verse 840 000 $ annuellement à l’Institut de recherche de l’Hôpital Montfort, elle encourage également la formation des futurs professionnels de la santé en français en remettant chaque année des bourses d’études et d’excellence à des étudiants de l’Université d’Ottawa, de La Cité et du Collège Boréal. 

Tout en appuyant le développement, l’expansion et la promotion des objectifs de l’Hôpital Montfort, la Fondation s’implique dans les activités qui célèbrent la communauté desservie par l’hôpital. Par exemple, elle a mené la campagne de financement pour un Monument de la francophonie sur le site de l’Hôpital Montfort. Inauguré en octobre 2010, ce monument de la francophonie se veut un hommage à la communauté qui a relevé de nombreux défis afin d’avoir des services de qualité en français dans le domaine de la santé et des services sociaux. La Fondation a également versé 5 000 $ respectivement aux Monuments de la francophonie de l’Université d’Ottawa et de Hawkesbury. 

De même, la Fondation est fière de nous rappeler les grands moments historiques de l’Hôpital Montfort. Par exemple, le 22 mars 2012, dans le cadre de la Journée de la solidarité franco-ontarienne, elle organise une commémoration du 15e anniversaire du Grand Rassemblement pour la survie de l’Hôpital Montfort.