Heures de visite

Pendant le travail et l’accouchement

Le soutien à la mère pendant le travail, que ce soit de son conjoint, d’un membre de sa famille ou d’une autre personne accompagnatrice, a une influence très positive sur la naissance. C’est pourquoi le conjoint (ou tout autre adulte significatif) est encouragé à demeurer avec la mère durant tout le processus de la naissance. La présence d’autres personnes de soutien est permise durant cette période, tant que cela respecte l’état de la mère et les limites physiques de la chambre.

Après la naissance (période postnatale)

Puisque le séjour à l’hôpital est très court, nos priorités demeurent les soins à la mère et au bébé, l’enseignement à la famille, le repos et le soutien à l’allaitement. 

Les visiteurs sont les bienvenus selon la préférence de la mère et, où il y a cohabitation, les besoins des autres patientes. Une période de tranquillité est en vigueur de 21h à 6h. Une seule personne (père ou autre adulte significatif) peut dormir à l’hôpital. Un fauteuil lit est disponible dans chaque chambre, et nous demandons à la personne de soutien d’apporter son sac de couchage et son oreiller. 

Les enfants peuvent visiter s’ils ne sont pas malades et n’ont pas été exposés à une maladie contagieuse (varicelle, rougeole, etc.). Les enfants de moins de 14 ans doivent être accompagnés d’un adulte en tout temps et ne peuvent pas être laissés seuls avec la mère. Si un enfant fait beaucoup de bruit, court dans les corridors ou n’est pas supervisé, nous devrons demander à ce que l’enfant retourne à la maison.

Les visiteurs ne doivent pas se présenter à l’hôpital s’ils souffrent d’une maladie infectieuse (varicelle, rubéole, rougeole, etc.) ou s’ils présentent les symptômes suivants :

  • diarrhée;
  • fièvre;
  • vomissements;
  • toux;
  • mal de gorge;
  • conjonctivite, etc.

Visites à l’unité de soins intermédiaires du nouveau-né (pouponnière)

Les visites à l’unité de soins intermédiaires sont limitées à 2 ou 3 personnes à la fois. Cette restriction est nécessaire pour respecter l’espace physique très restreint de chaque station ainsi que pour assurer un contrôle de stimuli pour tous les bébés. L’un de ces visiteurs doit porter le bracelet d’identité du nouveau-né, soit la mère, le père ou la personne accompagnatrice. Les frères et les sœurs du nouveau-né peuvent visiter l’unité de soins intermédiaires. Afin de prévenir la transmission d’infections, les parents devront remplir un questionnaire remis par l’infirmière de la pouponnière avant la première visite de leur enfant de moins de 12 ans.