Fermetures temporaires de lits

Ottawa, le 24 novembre 2021 — À l'Hôpital Montfort, notre première préoccupation est toujours la santé et la sécurité de nos patients, de leurs proches, et des membres de notre équipe.

Voilà pourquoi nous avons pris la difficile décision de fermer quelques lits, dès le 24 novembre.

Comme tous les hôpitaux de la région, Montfort fait face à un défi depuis des années pour l'embauche de personnel qualifié – un défi exacerbé, dans le cas de Montfort, par l'exigence des candidats de pouvoir s'exprimer en français et en anglais.

De plus, nous sommes très conscients de l'impact de 20 mois de travail dans un contexte de pandémie sur les membres de notre équipe. Plusieurs personnes, qui avaient repoussé leur départ afin de participer à la lutte contre la pandémie, prennent maintenant une retraite bien méritée, ou réorientent leur carrière.

Chaque jour, bâtir l'horaire de travail des équipes cliniques devient un défi de plus en plus complexe.

C'est dans ce contexte que nous avons pris la décision de garder 26 lits de médecine fermés jusqu'à la mi-janvier, après quoi nous ré-évaluerons la situation. Selon nous, c'est la bonne décision à prendre afin d'assurer la qualité des soins et la sécurité de nos patients et de notre personnel, tout comme notre politique universelle de vaccination – laquelle n’a pas eu d’influence dans la prise de cette décision.  

La fermeture temporaire de lits ne devrait pas avoir d'impact sur nos patients. Ce plan nous permet de poursuivre le rattrapage des chirurgies et nous continuons d'offrir les mêmes soins et services de qualité. L'Urgence demeure ouverte en tout temps, comme d'habitude. Les rendez-vous se déroulent comme prévu. À l'interne, nous nous organisons différemment, tout simplement.

Évidemment, nous réalisons que l'annonce d'aujourd'hui aura un impact sur le temps d'admission pour les patients qui se présenteront à l'Urgence et qui devront être hospitalisés, ainsi que sur la performance de l'hôpital au complet; mais il ne serait pas sage de continuer au rythme actuel.