Clinique externe de santé mentale

Les services de la clinique externe de santé mentale ont pour but de faciliter la continuité des soins, lors du retour du patient à son domicile. Ils permettent d’optimiser son état de santé mentale, son fonctionnement et son rétablissement dans la collectivité.

Tout individu référé à la clinique externe de santé mentale est dirigé vers l’accueil centralisé. Lorsqu’une référence est reçue, le personnel de l’accueil centralisé l’évalue et la dirige vers le service approprié, soit à la clinique externe de santé mentale ou en communauté. Le service de l’accueil centralisé est offert par une infirmière et une travailleuse sociale, du lundi au vendredi entre 8 h 00 et 16 h 00. 

La clinique externe de santé mentale comprend plusieurs programmes et cliniques qui répondent à différents besoins :

Clinique AGIR (ateliers de groupe intensifs et réadaptatifs)
Hôpital de jour intégratif
Hôpital de jour intensif
Clinique du trouble de la personnalité limité (thérapie dialectique comportementale pour trouble de la personnalité limite)
Gestion des émotions (thérapie comportementale dialectique – léger)
Consultation psychiatrique
Recommandations psychiatriques brèves – Équipe multidisciplinaire (service social, psychologie, ergothérapie, psychothérapie)
Clinique de médicaments
Clinique pour adolescents et jeunes adultes résilients (programme CAJAR)  
Groupe de gestion de l’anxiété
Clinique de psychiatrie périnatale
Service de télépsychiatrie périnatale
Service de consultation d’urgence psychiatrique (SCUP)
Modèle de congé transitionnel (MCT)
Groupe pour troubles psychotiques (Accept-Action)
Informations pour les médecins référents

Clinique AGIR (ateliers de groupe intensifs et de réadaptation)

Notre clinique spécialisée vise à maximiser l’autonomie au quotidien de la personne aux prises avec des troubles concomitants, en lui offrant divers ateliers psychoéducatifs. À titre de précision, la personne qui souffre de troubles concomitants vit avec un trouble de santé mentale sévère et persistant, en plus d'une toxicomanie. La clinique AGIR vise d'abord la réduction des méfaits en mettant l’accent sur la prévention de la rechute, le renforcement de la motivation et l’enseignement d’habiletés pouvant servir au quotidien. La clientèle bénéficie d’une thérapie de groupe, avec possibilité de suivi ponctuel individuel par un professionnel de notre clinique. Les rencontres de groupe durent de 8 à 15 mois, à raison de deux ateliers de trois heures par semaine. Un psychiatre, une travailleuse sociale et un ergothérapeute sont responsables de la clinique AGIR.

Haut de la page

Hôpital de jour intégratif

Les services du programme de l’hôpital de jour intégratif s’adressent aux francophones de l’Ontario.  L’approche thérapeutique est basée sur la thérapie cognitivo-comportementale (TCC) et la thérapie dialectique comportementale (TDC.)  Les modalités de traitement sont sous forme de la psychoéducation en session de thérapie de groupe et psychothérapeutique en thérapie individuelle.  La durée du traitement est de 8 semaines à raison de 5 jours par semaine.  Les sessions de groupe quotidiennes sont offertes à partir de 10 h 00 pour une durée allant de 2 à 4 heures.  L’équipe interdisciplinaire de l’hôpital de jour se compose d’un psychiatre, d’un psychologue, d’une infirmière autorisée, et d’un ergothérapeute. 

Critères d’exclusion :

  • Problème de consommation de substance qui interfèrerait au traitement
  • Problème de logement et/ou de transport
  • Troubles psychotiques (sauf exception)

Objectifs :

  • Augmenter le niveau de fonctionnement
  • Augmenter la connaissance générale du patien sur tout ce qui affecte sa santé mentale et développer des habiletés pour mieux la gérer (connaître notamment les stratégies de gestion de crise)
  • Augmenter les liens avec la communauté.

Haut de la page

Hôpital de jour intensif

Cette thérapie intensive de groupe est destinée aux francophones de l’Ontario âgés de 18 à 65 ans qui présentent un diagnostic de dépression et/ou d’anxiété sévère et/ou persistante. L’objectif de la thérapie de groupe est de travailler directement sur la gestion des émotions et sur les difficultés interpersonnelles. Les objectifs de thérapie sont adaptés aux problématiques particulières de chaque participant. Le programme est réparti sur 8 semaines. Chaque séance dure 3 heures, à raison de 5 jours par semaine. L’équipe interdisciplinaire se compose d’un psychiatre, et de deux psychothérapeutes. 

Haut de la page

Clinique du trouble de la personnalité limite (thérapie dialectique comportementale pour trouble de la personnalité limite)

La clinique du trouble de la personnalité limite compte deux programmes distincts. Nous offrons une thérapie dialectique comportementale aux adultes francophones qui ont reçu un diagnostic de personnalité limite. Cette thérapie est d’une durée de 6 mois. Elle vise la transmission d'habiletés qui permettront aux patient d'assurer la prise en charge des effets comportementaux, émotionnels, cognitifs et interpersonnels du trouble de la personnalité limite, ainsi que la généralisation de ces enseignements dans sa vie quotidienne et son réseau social. La thérapie prévoit une séance hebdomadaire d’enseignement des habiletés dialectiques comportementales (durée de trois heures, groupe ouvert toute l’année), une séance de psychothérapie individuelle hebdomadaire et des consultations psychiatriques au besoin. Notre clinique a également fondé un groupe d’habiletés dialectiques comportementales.

Haut de la page

Gestion des émotions (thérapie comportementale dialectique – léger)

Ce deuxième programme offert par la clinique du trouble de la personnalité limite est d’une durée de 6 mois et est destiné à une clientèle qui manifeste des comportements impulsifs dommageables et des difficultés liées à la maîtrise des émotions. Tout au long du programme, ces clients bénéficient aussi d'une psychothérapie individuelle hebdomadaire.

Haut de la page

Consultation psychiatrique

Les psychiatres de la clinique externe de santé mentale offrent des consultations, ainsi que des rencontres de suivi thérapeutique et pharmacologique. Pour qu'un patient obtienne ce service, son médecin doit effectuer la demande auprès d’un psychiatre de notre clinique.

Haut de la page

Recommandations psychiatriques brèves – Équipe multidisciplinaire (service social, psychologie, ergothérapie, psychothérapie)

Grâce à notre clinique, les adultes francophones atteints d’un trouble de santé mentale peuvent obtenir un suivi individuel. Nos professionnels effectuent des interventions psychosociales de courte durée qu’ils fondent sur des objectifs thérapeutiques précis et réalisables. L’équipe du programme se compose de psychologues, de psychothérapeutes, de travailleurs sociaux et d’ergothérapeutes. Ce programme est seulement offert suite à une recommandation d’un psychiatre du programme de santé mentale.

Haut de page

Clinique de médicaments

Notre clinique a pour but d’évaluer, d’éduquer et de soutenir le patient qui a reçu un diagnostic de trouble mental, en plus de lui administrer les traitements médicamenteux nécessaires. Offerte par des professionnels des soins infirmiers, elle est réservée aux clients suivis par un psychiatre de notre clinique externe de santé mentale. Notre personnel infirmier est aussi qualifié pour superviser la prise de Clozaril.

Haut de la page

Clinique pour adolescents et jeunes adultes résilients (Programme CAJAR) 

Notre programme est le résultat d’un partenariat entre l’Hôpital Montfort et le Service de transition en santé mentale pour jeunes adultes du Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario (CHEO). Reposant sur un modèle psychoéducatif, il a pour objectif d’aider les francophones âgés de 16 à 24 ans à faire la transition entre les services en santé mentale pour jeunes et les services pour adultes. Le contenu des ateliers psychoéducatifs s'adapte au diagnostic des participants. De plus, nous offrons un service d’aiguillage tout au long du programme, pour faciliter l’obtention d’un traitement correspondant aux besoins de chaque participant. Les membres de notre groupe fermé se réunissent sur une base hebdomadaire, pendant 10 semaines. L’équipe de la CAJAR se compose d’un psychiatre, d’une travailleuse sociale et d’un psychothérapeute. Pour permettre à un patient d’accéder à ce groupe, un psychiatre, une travailleuse sociale ou psychothérapeute doit remplir un formulaire d'orientation.

Haut de la page

Groupe de gestion de l’anxiété

Ce groupe s’adresse aux adultes francophones ayant de la difficulté à gérer efficacement leur anxiété. Il offre de la psychoéducation et vise à travailler les sensations, pensées et comportements anxiogènes qui interfèrent avec le fonctionnement. Il utilise des éléments de la thérapie dialectique comportementale, la thérapie d’acceptation et d’engagement, et la thérapie cognitivo-comportementale. Il est offert par une travailleuse sociale, une psychothérapeute, et leurs stagiaires. Chaque séance dure trois heures, à raison d'une fois par semaine pendant douze semaines. Nous visons entre 10 et 12 participants par groupe. Nous offrons une session individuelle d’évaluation et d’accueil avant l’entrée au groupe et une rencontre individuelle quelques semaines après la fin du groupe. 

Haut de la page

Clinique de psychiatrie périnatale

La clinique externe de santé mentale de l'Hôpital Montfort compte un nouveau programme de psychiatrie périnatale. Il s'agit d'un programme spécialisé pour les femmes enceintes ou postpartum qui avaient des troubles psychiatriques préexistants avant la grossesse, qui en développent durant la grossesse ou postpartum, et pour les femmes qui ont un Trouble dysphorique prémenstruel. Des consultations à l’externe, ainsi que des suivis peuvent être offerts pour ces patientes. De plus, le programme offre un service de psychothérapie de groupe. Il s’agit d’une psychothérapie pour les femmes enceintes ou en postpartum, qui sont francophones et âgées de plus de 18 ans, et qui souffrent de Trouble de l’humeur et/ou de Trouble anxieux. Cette psychothérapie se déroule pendant 12 semaines, à raison d’une séance par semaine de 90 minutes. Il s’agit d’une psychothérapie intégrative incluant de la psychoéducation, des interventions interpersonnelles, des techniques de relaxation, des interventions favorisant l’attachement dont des techniques de massage pour bébé. Cette psychothérapie vise à diminuer les symptômes dépressifs et anxieux, favoriser le soutien social, améliorer les interactions mère/enfant, renforcer l’autonomie et favoriser le sentiment de compétence dans le rôle de mère. Une référence médicale est nécessaire.

Haut de la page

Service de télépsychiatrie périnatale

Le service de télépsychiatrie périnatale propose des services de consultation et d’évaluation en psychiatrie périnatale et en santé de la femme pour les personnes francophones demeurant en région éloignée, par l’entremise d’un soutien audiovisuel OTN. La psychothérapie ou le traitement continu ne sont pas disponibles auprès du service de télépsychiatrie. Les consultations et évaluations sont faites par un psychiatre.

Haut de la page

Service de consultation d’urgence psychiatrique (SCUP)

Les individus souffrants de troubles de la santé mentale et de toxicomanie peuvent demander de l’aide au département d’urgence lorsqu’ils vivent une crise, ont de la difficulté à gérer leur situation ou remarquent une détérioration de leur condition. Ils peuvent aussi avoir accès à de l’aide si aucun autre service n’est disponible, ou qu’ils ne connaissent pas les services disponibles. Les individus se présentent de leur propre gré, ou sont accompagnés par un aidant naturel. Le Service de consultation d’urgence psychiatrique (SCUP) est offert par une équipe interdisciplinaire composée d’une infirmière, une travailleuse sociale et le psychiatre de garde. L’équipe est disponible du lundi au vendredi entre 8 h 00 et 16 h 00. Les soirs et les fins de semaines, le psychiatre de garde est disponible pour les consultations lorsque le besoin a été déterminé par l’équipe du département d’urgence. 

L’équipe SCUP offre une évaluation compréhensive des besoins des individus et émettent des recommandations telles une admission à l’unité de santé mentale, une référence à la clinique externe en santé mentale de l’hôpital ou aux services communautaires. Lorsque les individus reçoivent un congé du département d’urgence, ils recevront un appel afin d’évaluer leur état, assurer qu’ils ont fait les suivis recommandés et déterminer s’ils pourraient bénéficier d’aide supplémentaire pour accéder aux services. 

Haut de la page

Le modèle de congé transitionnel (MCT)

Le modèle de congé transitionnel (MCT) faisait initialement partie d’un projet de recherche partiellement financée par le Council of Academic Hospitals of Ontario (CAHO), qui a duré deux ans.  La direction du Programme de santé mentale a décidé de continuer ce service qui vise à améliorer la transition du patient depuis l’hôpital vers la communauté. Cette approche innovatrice, centrée sur le patient et fondée sur les données probantes nous permet de créer un filet de sécurité autour des patients qui ont reçu leur congé de l’unité interne de santé mentale et ce, par le biais d’un soutien continu clinique de la part d’une équipe de transition, jusqu’à ce que la communauté puisse prendre en charge le patient. *À noter que le MCT est seulement accessible pour les patients hospitalisés dans l’unité de santé mentale interne.

Haut de la page

Groupe pour troubles psychotiques (Accept-Action)

Cette clinique vise à répondre aux besoins des adultes francophones atteints de troubles psychotiques y compris la schizophrénie (Le trouble psychotique doit être le diagnostic primaire) en leur offrant des services de traitement intégrés. Cette thérapie de groupe s’appuie sur une approche de réadaptation psychosociale qui vise à travailler les déficits cognitifs des participants pour les aider à s’approprier leurs rôles sociaux et maintenir leur capacité de vivre dans la collectivité. L’équipe traitante se compose de psychiatre, infirmière, ergothérapeute et travailleuse sociale. Les groupes se déroulent deux fois par semaine pendant 1.5 heures. De plus, la clinique offre des rencontres ponctuelles de psychoéducation sur les troubles psychotiques aux familles des participants dans le but de les sensibiliser et de les impliquer dans le plan de traitement pour favoriser une réintégration sociale et communautaire. Le trouble psychotique doit être le diagnostic primaire.

Haut de la page

Informations pour médecins référents

Critères d'admissibilité : 

  • Formulaire complété (Accueil centralisé / Demande de consultation psychiatrique)
  • Agé entre 18-65 ans (à l’exception pour le programme CAJAR et la télépsychiatrie périnatale)
  • Carte santé OHIP valide
  • Provenance d’un médecin de famille, d’un(e) infirmièr(e) practien(ne) ou d’une unité interne

Critères d’exclusion :

  • Troubles alimentaires
  • Évaluations psycho-légales
  • Domiciliée ailleurs qu’en Ontario
  • Géronto-psychiatrie
  • Pédopsychiatrie
  • Spectre de l’autisme
  • Déficience intellectuelle
  • Évaluation TDAH
  • Suivi long-terme
  • 2e opinion (déjà reçu une consultation psychiatrique - chaque cas est évalué)

Pour une demande de service, veuillez compléter le formulaire et l'envoyez par télécopieur au 613-748-4938, ou appelez au 613-746-4621 x 3909.

Haut de la page