Budget de l'Hôpital Montfort 2015-2016

26 mars 2015 - L’Hôpital Montfort arrive aujourd’hui à un tournant dans son histoire, dans un nouveau contexte économique.

Les années qui ont suivi l’inauguration du Nouveau Montfort ont été des années de croissance extraordinaire, une période pendant laquelle l’hôpital a doublé en superficie, en capacité, en services offerts et en nombre d’employés.

Les services de santé représentent maintenant la principale dépense du budget provincial en Ontario et ces dépenses sont appelées à augmenter. Depuis trois ans, afin d’équilibrer son budget, la province a changé la façon dont les hôpitaux sont financés.

Comme beaucoup d’autres hôpitaux, l’hôpital a dû absorber un gel de son financement de base depuis 2012-2013. De plus, il doit maintenant réduire ses dépenses de 4 millions de dollars en 2015-2016 par rapport à un budget de 216 millions en 2014-2015. Pourtant les coûts continuent d’augmenter chaque année, notamment en raison de l’inflation et des augmentations de salaires.

En novembre dernier, l’administration de l’Hôpital Montfort a mis en place une importante campagne d’efficience et d’économie. Les cadres et les membres du personnel ont été nombreux à suggérer des idées d’économies et d’efficience. Toute suggestion présentant un risque pour le bien-être et la sécurité des patients a été rejetée. Entre autres, l’hôpital a réduit les dépenses en finances, en communications, aux ressources humaines ; nous avons réduit les frais d’impression ; nous avons gelé les frais de formation externe et les frais de déplacement ; et nous avons éliminé des postes de cadre devenus vacants.

Ces initiatives d’économies et d’efficience ont permis de se rapprocher d’un équilibre budgétaire sans toutefois atteindre complètement la cible.  

Montfort doit maintenant réduire le nombre de postes dans quelques équipes pour atteindre ses prévisions budgétaires. C’est la première fois depuis 1996 que l’hôpital doit prendre de telles mesures. Il va sans dire que cette décision a été prise après avoir épuisé tous les autres recours.  

Treize postes pourraient être affectées, soient neuf postes à temps plein et quatre à temps partiel, principalement du personnel de soutien en bureautique. Les équipes de personnel infirmier ne sont pas affectées.

Montfort s’engage à collaborer avec ses partenaires syndicaux pour réduire au minimum le nombre de départs involontaires. Par exemple, les personnes touchées pourraient avoir droit à des possibilités de recyclage (retraining) afin d’être réaffectées dans d’autres secteurs de l’hôpital, se voir offrir un départ à la retraite anticipé ou une indemnité de départ volontaire.

Afin de mettre les choses en perspective, chaque année près de 200 personnes quittent Montfort de manière volontaire, sur une moyenne de 1750 employés.

L’Hôpital Montfort n’est pas en crise budgétaire, mais le paysage économique a changé et il lui faut s’adapter à cette nouvelle réalité.

L’offre de soins de qualité aux patients demeure la raison d’être de l’Hôpital Montfort et les patients ne ressentiront pas l’impact de cette réorganisation. L’Hôpital Montfort demeure engagé à être un hôpital de choix pour les soins personnalisés aux patients, le milieu de travail, l’enseignement et la recherche.

Ce n’est pas la première fois, ni la dernière, que Montfort fait face à des défis. Les hommes et les femmes qui font battre le cœur de l’hôpital ont démontré à maintes reprises une superbe capacité à innover et se réinventer. Toujours, l’équipe Montfort ressort plus forte des moments difficiles et reprend sa quête vers l’excellence.

Renseignements :       

Direction des communications
Hôpital Montfort
613-746-4621, poste 2049
communications@montfort.on.ca