Biographies des médecins

Présentation des profils, parcours et fonctions de divers médecins

Les renseignements suivants fournissent de brèves notes biographiques. Pour en savoir davantage sur les carrières de plusieurs médecins de l’Hôpital Montfort, explorez les biographies suivantes. Elles sont celles des médecins pionniers, de chefs de département, d’administrateurs du Conseil médical consultatif et du Conseil des médecins, parmi les médecins bien connus ayant passés plusieurs décennies au service des patients de l’hôpital.

dr-vilbon-bellegarde.jpg dr_jean_laframboise.jpg dr_jocelyn_deneault.jpg
dr_raymond_paiement.jpg dr_lucien_faucher.jpg dr-emile-tessier.jpg

 

Dr Thomas T. Dufour père

Médecin de famille à l’Hôpital Montfort de 1953 à 1964.
Président du bureau médical de 1957 à 1958.
Membre honoraire en 1967.

Thomas Telmon Dufour est né à Ottawa le 6 septembre 1905. Il fait ses études primaires et secondaires à Ottawa, suivi de ses études universitaires de premier cycle à l’Université d’Ottawa. Thomas Dufour fait ses études de médecine à l’Université Queen’s et reçoit son diplôme (M.D.) en 1928. Il effectue des études complémentaires en maladies pulmonaires et obstétrique. Il est omnipraticien à Ottawa et à Eastview de 1932 à 1964. Médecin consultant auprès de l'Hôpital Royal Ottawa, il est directeur du Service de santé de l’Hôpital Saint-Vincent d’Ottawa pendant plusieurs années et il est président de l’Académie de médecine d’Ottawa.

Marié à Ruby Kenny, il est père de trois enfants. Thomas Dufour père meurt à Ottawa le 8 juin 1991.

 

Dr Émile Tessier

 

Médecin radiologiste à l’Hôpital Montfort de 1953 à 1982.
Directeur du département physiothérapie et de radiologie de 1953 à 1982.
Président du comité médical consultatif de 1969 à 1970.

Né à Matane, Québec le 12 mai 1921, Émile Tessier fait ses études classiques au Collège Garnier de Québec et obtient son B.A. en 1944. Il étudie la médecine à l’Université Laval (M.D., 1949). Il fait son internat d’entrainement à Québec pour une période de deux ans dans les hôpitaux universitaires de Québec (Saint Sacrement, L’Enfant-Jésus, Hôtel-Dieu). Il complète ses études post-graduées en se spécialisant en radiologie; il étudie en France, 1 an à Montpellier et 3 mois à Paris sous la direction des médecins Paul Lamarque et François Baclesse, puis 3 mois en Angleterre. Il complète sa formation, 1 an à Montréal au Queen Mary Veterans Hospital. Il est membre actif et chef du département physiothérapie et de radiologie de l’Hôpital Montfort de 1953 à 1982.

Marié à Thérèse Fortin, il est père d'un enfant. Émile Tessier meurt à Ottawa en 1982.

 

Dr Émile Major

Médecin de famille à l’Hôpital Montfort de 1953 à 1972.
Président du bureau médical de 1959 à 1961.

Émile Joseph Sylvain Major est né à Orléans, Ontario le 23 juin 1899. Il entreprend ses études primaires dans les écoles de la basse-ville d’Ottawa et poursuit ses études secondaires au Collège Saint-Alexandre de Limbour, Québec. Il obtient son baccalauréat ès arts de l’Université d’Ottawa. Il étudie la médecine à l’Université McGill (M.D., 1924) et fait son internat à l’Hôpital Misericordia, à New York (1924-1925). Il pratique à Ottawa à l’été 1925, puis il ouvre une pratique générale à Orléans en 1925. Membre actif de l’Hôpital général d’Ottawa et de l’Hôpital Saint-Vincent, et il cumule les fonctions de médecin hygiéniste des cantons de Cumberland (1942-) et de Gloucester (1946-) et de coroner des comtés-unis de Prescott et de Russell et du comté de Carleton de 1951 à 1969. Il est secrétaire du village d’Orléans de 1931 à 1935 et il est nommé juge de paix en 1941. Très actif dans les organismes locaux et à la paroisse Saint-Joseph d’Orléans, il est à la fois marguiller, membre de la Ligue du Sacré-Cœur, organisateur de fêtes paroissiales, secrétaire puis ensuite président de la Commission scolaire. En 1963, la Chambre de commerce d’Orléans l’acclame « citoyen de l’année ». La famille du Dr Major déménage à Ottawa en 1962 et il y ouvre un bureau. Il est président de la Société d’histoire et de généalogie d’Ottawa-Hull de 1963 à 1971. De 1978 à 2005, un trophée décerné par la société généalogique a porté son nom.

Époux de premières noces Cécile Tessier et de secondes noces Marguerite Dorion, il est père de quatre enfants. Émile Major meurt le 30 décembre 1972 à l’âge de 73 ans.

 

Dre Annie Powers

Médecin de famille à l’Hôpital Montfort de 1953 à 1978.

Née le 3 mars 1907 à Rockland, en Ontario, Annie Powers est l’une des premières femmes francophones de l’Ontario à devenir médecin. Après avoir obtenu un baccalauréat ès arts (B.A.) de l’Université d’Ottawa en 1930, elle enseigne pendant 11 ans à l’École secondaire de Hawkesbury. Elle décide de réorienter sa carrière – en suivant l’exemple de son père et de ses deux frères – en poursuivant des études de médecine. Inscrite à l’Université Laval, elle obtient son diplôme (M.D.) en 1945. Après deux années comme médecin dans l’armée canadienne, Annie Powers revient à Rockland et s’y installe en permanence. Elle succède à son père et prend en charge son cabinet médical en 1947.

Dre Powers a une pratique médicale florissante et elle n’hésite pas, comme médecin de campagne, à prodiguer ses services gratuitement aux malades qui sont dans le besoin. Sa générosité et son dévouement envers ses patients sont sans limite. Pendant plusieurs années, elle agit à titre de médecin de la Résidence Saint-Joseph de Rockland.

Elle maintient des liens avec l’Hôpital Montfort pendant plus de 25 ans. Grâce à sa générosité, plusieurs des salles réservées aux patients de l’hôpital sont munis de téléviseurs. Avec la collaboration de l’ambassade de France, elle fait don d’une importante encyclopédie médico-chirurgicale en 1978 et, à titre de remerciement, la bibliothèque médicale de l’hôpital prend son nom en 1979. Dre Powers quitte la pratique médicale dans les années 1980 après 40 ans de pratique.

Conseillère scolaire au Conseil de l’éducation de Prescott-Russell pendant près de vingt-cinq ans – des années 1960 aux années 1980 – elle propose l’annexe Beauséjour de l’École pour l’enfance exceptionnelle de Prescott-Russell, à Casselman.

Nommée « Citoyenne de l’année » par la Cité de Rockland en 1971, Annie Powers est membre émérite de l’Ontario Medical Association depuis 1973 et, cette année-là, elle est décorée de l’écusson d’honneur de l’Association des médecins de langue française du Canada. En 1976, elle reçoit la décoration papale « Pro Ecclesia et Pontifice » et elle est décorée de la médaille du jubilé d’argent de la reine Elizabeth II en 1977. En 1979, elle devient membre de l’Ordre du Canada et, en 1983, l’Université d’Ottawa lui décerne un doctorat honorifique. Le local des Chevaliers de Colomb de Clarence-Rockland – le centre Powers – porte son nom.

Annie Powers, que l’on appelait « Dre Annie » ou « le docteur des pauvres », meurt à Rockland, à l’âge de 82 ans, le 8 décembre 1989.

 

Dr Ernest Couture

Médecin gynécologue à l’Hôpital Montfort de 1954 à 1965.
Président du bureau médical de 1954 à 1955.

Né à Hull, Québec en 1891, Ernest Couture fait son cours classique à l’Université d’Ottawa (B.A., 1911) et étudie la médecine à l’Université McGill (M.D., 1916). Il fait son internat à l’Hôpital général d’Ottawa et à la Misericordia Hospital de New York, puis devient gynécologue-obstétricien en 1917. Il fonde le département de maternité de l’Hôpital général d’Ottawa et agit à titre de conseiller médical à l’Hôpital Sacré-Cœur de Hull. Il occupe le poste de directeur de la division de l’enfant et de la santé maternelle au ministère des Pensions et de la Santé nationale à compter de 1937 à 1952. De 1954 à 1956, il est chef fondateur du service d’obstétrique de l’Hôpital Montfort. Le docteur Couture a des privilèges à l'Hôpital Montfort de 1956 à 1965 en qualité de membre honoraire en gynécologie et obstétrique. Auteur des ouvrages à succès et à grand tirage The Canadian Mother and Child / La mère canadienne et son enfant (v. 1941), Ernest Couture est aussi rédacteur d’articles dans des journaux médicaux. Il meurt à Ottawa en 1970. Un centre de soins pour enfants âgés de deux ans et demi à cinq ans porte son nom dans le secteur Billings Bridge, à Ottawa : Dr Ernest Couture Child Care Centre.

 

Dr Laurent Potvin

Médecin interniste à l’Hôpital Montfort de 1954 à 1967.
Directeur du département de médecine interne de 1954 à 1967.
Membre honoraire en 1967.

Laurent Potvin obtient son diplôme de médecine de l’Université Laval (M.D., 1946) et fait sa résidence à l’Hôtel-Dieu de Québec de 1946 à 1948. Il poursuit ses études en Europe (deux ans) et à Philadelphie (1 an) et se spécialise en gastro-entérologie. De 1952 à 1954, il est au service de la médecine interne de l’Hôtel-Dieu. De 1954 à 1967, il pratique la médecine à Ottawa avec un bureau à l’Hôpital Montfort. En 1962, il devient professeur agrégé de médecine clinique à l’Université d’Ottawa et en 1965 il rédige un mémoire sur le bilinguisme dans le domaine des sciences et de la médecine à l’attention de l’Université d’Ottawa. Il quitte Ottawa en 1967, retourne à Québec et devient la même année le cofondateur avec le docteur J.-Marc Julien de la première unité d’enseignement de médecine interne à Québec. Il travaille comme clinicien pendant 19 ans à l’Hôpital Laval, puis termine sa carrière à l’Hôpital Saint-François d’Assise où il ouvre le département de médecine interne avec le docteur J.-Marc Julien de la première unité d’enseignement de médecine interne à Québec. Il travaille comme clinicien pendant 19 ans à l’Hôpital Laval, puis termine sa carrière à l’Hôpital Saint-François d’Assise où il ouvre le département de médecine interne avec spécialisation en gériatrie. Il devient membre honoraire de l’Association médicale canadienne en 2009.

 

Dr Jean Laframboise

Médecin chirurgien à l’Hôpital Montfort de 1954 à 1993.
Président du bureau médical de 1967 à 1968.
Membre honoraire en 1993.

Fils du docteur Jean-Marie Laframboise, Jean Laframboise est né à Ottawa le 6 décembre 1922. Il fait ses études primaires et secondaires à Ottawa. Il termine ses études de baccalauréat ès arts (B.A., 1944) à l’Université d’Ottawa et ses études en médecine (M.D., 1949) à l’Université Laval. Il fait son internat d’entrainement dans les hôpitaux Hôtel-Dieu et Enfant-Jésus de Québec (1948-1949). Il fait son internat post-gradué à l’Hôpital général d’Ottawa (1949-1950). Il enseigne l’anatomie et la pathologie à l’Université d’Ottawa en 1950-1951, est assistant à l’Hôpital Vaugirard de Paris en 1952-1953 et assistant en chirurgie à l’Hôtel-Dieu de Montréal (1952-1954). Il est membre actif du personnel médical et il occupe le poste de chef du département de chirurgie de l’Hôpital Montfort pendant 17 ans. Il est membre visiteur du Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario (CHEO), consultant auprès de l’Hôpital général d’Ottawa et chargé de cours à l’Université d’Ottawa. Il ferme son bureau de pratique privée en 1989 mais continue à faire de l’assistance chirurgicale à titre de médecin-visiteur pendant quelques années à compter de 1990.

Membre fondateur en 1958 et président du Cercle universitaire d’Ottawa, le Dr Laframboise reçoit un certificat de reconnaissance le 19 décembre 1979 pour ses 25 ans de service. En mai 1993, il est nommé membre honoraire du personnel médical de l’Hôpital Montfort, puis on remet un certificat de reconnaissance à sa famille en hommage posthume en 1994.

Époux d’Esther Morin, il est père de six enfants. Jean Laframboise meurt à Ottawa le 4 août 1994 à l’âge 71 ans.

 

Dr Jérôme Corbeil

Médecin de famille à l’Hôpital Montfort de 1954 à 1994.
Membre honoraire de l’Hôpital Montfort.

Né à Sainte-Anne-de-Prescott en Ontario le 23 juin 1925, Jérôme Corbeil fait ses études secondaires et classiques au Petit Séminaire d’Ottawa, puis au Séminaire de Sainte-Thérèse (B.A., 1945). Il fait ses études de médecine à l’Université d’Ottawa (M.D. 1953), puis sa résidence en médecine à l’Hôpital de Verdun. Il s’installe comme médecin de famille à Rockland et, pendant plusieurs années, il occupe le poste de médecin-conseil de la Résidence (foyer) Saint-Joseph de Rockland.

Dans les années 1960, Dr Corbeil est président du comité de l’École d’Infirmières Montfort, puis coroner des comtés de Prescott et Russell et de Carleton de 1966 à 1996. Il participe en outre à la fondation de la section francophone des médecins de pratique familiale de l’Ontario.

Membre et co-fondateur du Club Richelieu de Rockland en 1966, il y occupe le poste de président de 1974 à 1975. À titre de conseiller scolaire, il a représenté l’École secondaire L’Escale auprès du Conseil de l’éducation de Prescott-Russell.

Il reçoit le grade de Chevalier de l’Ordre de la Pléiade en 2001 et, depuis 2010, le « boulevard Docteur Jérôme Corbeil », situé à Clarence-Rockland, lui rend hommage et porte son nom.

Marié à Anita Duchesne, il est père de quatre enfants. 

Dr Jérôme Corbeil est décédé le 4 juin 2016, à l'âge de 90 ans.

 

Dr Horace Viau

Médecin pédiatre à l’Hôpital Montfort de 1955 à 1971.
Président du bureau médical de 1955 à 1957.
Membre honoraire en 1967.

Horace René Viau est né à L’Orignal, Ontario le 12 septembre 1900. Il fait ses primaires à Plantagenet et ses études classiques à l’Université d’Ottawa (B.A., 1921) et ses études de médecine à l’Université de Montréal (M.D., 1928). Il fait son internat d’entraînement à l’Hôpital Notre-Dame de la Miséricorde de Montréal en 1928-1929. Il complète ses études post-graduées (1929 à 1932) en pédiatrie à la Children’s Memorial Hospital de Montréal, au Mount Sinai Hospital de New York et au Hospital For Sick Children de Boston. Horace Viau établie sa pratique médicale à Ottawa en 1932. Il est premier assistant dans le service de pédiatrie à l’Hôpital général d’Ottawa. Il est membre du personnel médical actif de l’Hôpital général d’Ottawa  et est membre du personnel médical de courtoisie des hôpitaux Civic, Grace et Strathcona à Ottawa et Sacré-Cœur de Hull (Gatineau). Il est chargé de cours en pédiatrie à la Faculté de médecine et à l’École d’infirmières de l’Université d’Ottawa. Il a contribué quelques articles dans la revue de l’Union médicale du Canada. Il est membre actif de l’Hôpital Montfort dès 1953. En 1968, il devient membre honoraire du personnel médical de l’Hôpital Montfort. Il prend sa retraite et ferme son bureau en 1971.

Le Dr Viau est l’un des principaux fondateurs de la Société Richelieu et le premier président-gouverneur de ce club qui va devenir plus tard le Richelieu International. Le club Richelieu d’Ottawa lui rend hommage en nommant le Cercle Horace-Viau et son prix créé en 1988, ainsi que le tournoi de golf Horace-Viau en sa mémoire. Les clubs d’Ottawa sont situés dans la région Horace-Viau.

Époux de Béatrice Laliberté, il meurt à Ottawa en 1975.

 

Dr Lomer LeBlanc

Médecin généraliste et de famille, obstétricien, à l’Hôpital Montfort de 1956 à 1997.
Président du bureau médical de 1968 à 1971.
Membre honoraire en 1996.

Né le 15 décembre 1924, à Moncton, Nouveau-Brunswick, Lomer LeBlanc fait ses études classiques au Collège Saint-Alexdandre à Limbour Québec (B.A., Université Laval, 1947) et ses études en médecine à l’Université d’Ottawa (M.D., 1955). Après son internat à l’Hôpital général d’Ottawa (1954-1955) et au sanatorium Saint-Laurent de Hull, il fait sa résidence en médecine générale au Mercy Hospital, à Buffalo, New York (1955-1956). Il suit aussi des cours à l’Université Georgetown, à Washington. Il occupe plusieurs fonctions administratives à l’Hôpital Montfort, dont la présidence du Conseil des médecins (1968-1971) et la direction du Pavillon de la Sagesse (1982-1993), centre des soins de longue durée situé sur le site de  l’hôpital. Par ailleurs, il est membre actif du personnel médical pendant de nombreuses années et président (1988-1990) du Conseil des médecins de l’Hôpital Saint-Vincent. Il prend sa retraite en 1997.

Époux de Marcelle d'Auteuil, il est père de trois enfants. Dr Lomer LeBlanc est décédé à Ottawa le 20 janvier 2015 à l'âge de 90 ans.

 

Dr Raymond Paiement

Médecin orthopédiste à l’Hôpital Montfort de 1957 à 1983.
Directeur médical en 1968.
Président du conseil des médecins de 1974 à 1975.

Raymond Paiement est né le 2 mai 1926 à Sturgeon Falls, Ontario. Il fait ses études à l’école St-Joseph et au Collège Bourget à Rigaud pendant deux ans. Il fait ses études classiques à l’Université d’Ottawa (B.A., 1946) et ses études en médecine à la même institution (M.D., 1952). Il fait des études post-graduées l’Université de Pennsylvanie à Philadelphie en 1952-1953 et son internat à l’hôpital de Verdun (1951-1952). Il étudie la chirurgie générale à l’hôpital St. Thomas, d’Akron, Ohio (1953-1954) et l’orthopédie à l’Hôpital Sacré-Cœur de Cartierville (1955-1957). Il est membre actif et chef du service d’orthopédie de l’Hôpital Montfort de 1957 à 1983. Pendant onze années, il est le seul orthopédiste de l’hôpital.

Il est l’époux de Thérèse Rochon et père de sept enfants. Raymond Paiement meurt à Ottawa le 14 décembre 1983.

 

Dr John Peter Burke

Médecin pathologiste à l’Hôpital Montfort de 1957 à 1984.
Président du comité médical consultatif de 1971 à 1972.
Membre honoraire en 1987.

John Peter « Jean Pierre » Burke est né à Fergus, Ontario le 9 octobre 1923. Il a grandi dans le village de Rockcliffe, où il a élevé sa propre famille. Après avoir complété un baccalauréat ès arts (B.A.) en histoire à l’Université McGill, il étudie la médecine à l’Université d’Ottawa et reçoit son diplôme (M.D.) en 1951. Il fait sa résidence à l’Hôpital général de Boston. Il s’installe à Ottawa après ses études et il se spécialise en pathologie (1957). Il est chef du service de pathologie et directeur des laboratoires à l’Hôpital Montfort de 1957 à 1984. John Peter Burke a également donné des cours en pathologie à l’école de médecine de l’Université d’Ottawa et fut élu membre émérite de l’Association de pathologistes de l’Ontario en 1987. Artiste doué, il passe de nombreux samedis à peindre avec ses amis du Gatineau Group of Painters.

Il est l’époux de Barbara Messier et père de deux filles. John Peter Burke meurt à Ottawa le 9 décembre 2012.

 

Dr Paul-Henri Fortin

Médecin-chirurgien oto-rhino-laryngologiste à l’Hôpital Montfort de 1957 à 1987.

Né à Cap St-Ignace, au Québec, le 4 octobre 1922, Paul-Henri Fortin fait ses études au Collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière de 1938 à 1944 (B.A., 1944) et il poursuit ses études de médecine à l’Université Laval (M.D., 1949). Il fait son année rotatoire en médecine dans les hôpitaux de Québec. Le Dr Fortin se spécialise en oto-rhino-laryngologie à l’Hôpital Henry Ford, à Détroit, au Michigan, obtenant sa certification en 1957.

Il s’établit à Ottawa en 1957 et il devient membre actif de l’Hôpital Montfort, de l’Hôpital Sacré-Cœur (Hull, Québec) et du Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario (CHEO).

Il prend sa retraite en 1987.

Époux de Marcelle Morisset, il est père de cinq enfants. Paul-Henri Fortin meurt à Ottawa le 10 décembre 1987 à l’âge de 65 ans.

 

Dr Wilbrod Cormier

Médecin interniste à l’Hôpital Montfort de 1958 à 1967.
Directeur médical de l’Hôpital Montfort de 1958 à 1967.

Wilbrod François Cormier est né à New Richmond (Nouveau-Brunswick) le 5 janvier 1916. Il entreprend ses études primaires et secondaires à New Richmond et deux années d’études à l’Académie commerciale de New Richmond. Inscrit au cours classique du Séminaire de Gaspé, il le termine au Collège Brébeuf, à Montréal. Il poursuit ses études universitaires en médecine à l’Université Laval (M.D., 1943), puis effectue de 1943 à 1946 son service militaire à titre de médecin au Pavillon de l’Hôpital militaire de Québec. Il est en pratique privée pendant quelques années, à Sutton, Québec, de 1946 à 1949. Il entreprend et termine des études de spécialisation en maladies pulmonaires, tuberculose et bronchoscopie à l’Hôpital Sacré-Coeur de Cartierville et au Trudeau School, à Saranac, New York, de 1949 à 1951. De 1951 à 1957, Wilbrod Cormier occupe le poste de médecin-chef du Sanatorium Ross, à Gaspé. En 1957-1958, il suit des cours à l’École d’administration hospitalière du comité des hôpitaux du Québec, à Montréal. Il s’installe à Ottawa en 1958 pour accéder au poste de directeur médical de l’Hôpital Montfort, poste qu’il occupe jusqu’en 1967. De 1967 à 1976, il est directeur adjoint du programme des soins médicaux au ministère fédéral de la Santé et du Bien-Être social. De 1976 à 1977, il est directeur des opérations et des projets spéciaux à la Direction générale de l’assurance-maladie, Programmes de la santé. De 1978 à 1981, il est médecin-conseil au bureau de l’Outaouais de la Commission de la santé et de la sécurité du travail du Québec (C.S.S.T.Q.). Il prend sa retraite en 1981. Dr Cormier est président du conseil d’administration (c.a.) de l’unité sanitaire d’Eastview de 1960 à 1967, membre du c.a. de l’Unité sanitaire d’Ottawa-Carleton de 1967 à 1973 et du Conseil de planification sociale d’Ottawa-Carleton (1965-1970), puis président du c.a. du Centre d’accueil Champlain de 1969 à 1976. Il est en outre membre du Conseil consultatif de langue française pour le pallier secondaire au Conseil scolaire d’Ottawa de 1971 à 1972. Ancien commandant en second de la 19e Ambulance, Montréal (milice) de 1949 à 1951, il est commandant en second de la 10e Compagnie médicale d’Ottawa (milice) de 1957 à 1964 et commandant de 1964 à 1967.

Époux de Marguerite Bilodeau, il est père de trois fils. Wilbrod F. Cormier meurt à Ottawa le 19 février 1984.

 

Dr Pierre Sarda

Médecin généraliste, obstétricien et pédiatre, à l’Hôpital Montfort de 1958 à 1991.

Pierre Sarda est né à Montauban, France le 2 août 1920. Il obtient son baccalauréat ès arts (B.A.) en 1938 de l’Université de Bordeaux. Il fait une année d’études en préparation à la médecine (P.C.B.) à l’Université de Strasbourg (1939). Il étudie la médecine à l’Université de Paris (M.D. 1946) et fait son internat à Toulouse (1944), à Paris (1945) et à l’Hôpital de Corbeil, auj. Corbeil-Essonnes (1945-1946). Il obtient un diplôme en médecine tropicale (1946) et une certification en pneumologie (1954). Il s’établit au Canada avec sa jeune famille en 1951 et il devient citoyen canadien en 1956. et il fait sa résidence au Sanatorium Vallée-Lourdes, au Nouveau-Brunswick (1951-1954). Médecin à Bathurst (1954-1955) puis à Caraquet pendant trois ans (1955-1957), il est membre actif du personnel médical de l’Hôtel-Dieu de Bathurst (1954-1955) et de l’Hôtel-Dieu de Tracadie (1955-1957), ainsi que de l’Hôpital général d’Ottawa et de l’Hôpital Saint-Vincent pendant plusieurs années. En février 1991, il est nommé membre honoraire du personnel médical de l’Hôpital Montfort.

Époux de Denise Blanc, il est père de six enfants. Pierre Sarda meurt à Ottawa le 29 décembre 1998 à l’âge de 78 ans.

 

Dr Jean Lemay

Médecin gynécologue-obstétricien à l’Hôpital Montfort de 1960 à 1993.
Membre honoraire en 1990.

Jean Lemay est né à Québec le 18 octobre 1927. Il fait ses études classiques au Collège Saint-Alexandre, à Limbour Québec (B.A., Université Laval, 1948) et ses études en médecine à l’Université Laval (M.D., 1953). De 1952 à 1953, il fait un internat rotatoire dans les hôpitaux de Québec suivants : Saint-François d’Assise, l’Enfant-Jésus, Saint-Sacrement. De 1953 à 1956, il pratique la médecine générale à Saint-Félicien, Québec et est membre du bureau médical de l’Hôtel-Dieu Saint-Michel à Roberval. Il fait son internat post-gradué à l’Hôpital Grace, de Detroit, au Michigan (1956-1960), soit une année en chirurgie générale et trois années de gynécologie et obstétrique. Il est tour à tour membre visiteur (1961), membre associé (1962) et membre actif (1963-1990) du département d’obstétrique et de gynécologie de l’Hôpital Montfort. En janvier 1990, il est nommé membre honoraire du personnel médical de l’Hôpital Montfort.

Époux d’Hélène Dussault et père de trois enfants, Jean Lemay meurt à Ottawa le 15 décembre 2008 à l’âge de 81 ans.

 

Dr Laurent G. Walker 

Chirurgien-dentiste à l’Hôpital Montfort de 1963 à 1998

Laurent Gilles Walker est né à Côteau-Station, Québec le 16 octobre 1936.

Il suit ses études secondaires et universitaires à l’Université d’Ottawa à partir de 1953 et obtient son baccalauréat ès arts (B.A.) en 1959. Par la suite, il poursuit ses études en chirurgie dentaire à l’Université de Toronto décrochant son doctorat (D.D.S.) en 1963. Il est détenteur de la médaille d’or en périodontologie pour les années 1962-63. Au cours de sa dernière année d’université, il fait un stage d’entrainement en chirurgie à l’Hôpital Général de Toronto sous la direction  du professeur A.A. Antoni. En 1980, il obtient son Fellow de l’Académie de Dentisterie Générale (F.A.G.D.) et en 1981, un Fellow honorifique de l’Académie de Dentisterie Internationale (F.A.D.I.).

Il s’installe à Ottawa pour y établir sa pratique et devenir membre du personnel de  l’Hôpital Montfort de 1963 à 1998 où il assume la fonction de chef de chirurgie dentaire de 1970 à 1984. Il est également actif au sein de l’Association dentaire d’Ottawa et membre fondateur du Bytown Dental Study Club dont il assume la présidence pour l’année 1980-81. Il prend sa retraite en 1998.

Membre fondateur du Collège catholique Samuel-Genest, Laurent Walker occupe la fonction de membre du bureau des gouverneurs du collège de 1979 à 1987. En outre, il est membre de divers comités de paroisse, d’organismes socioculturels et bénévole à l’Hôpital Montfort depuis 2008.

Marié à Lise Bouffard, il est père de trois enfants.

 

Dr Guy Lefebvre

Médecin anesthésiste à l’Hôpital Montfort de 1966 à 1998.
Président du conseil des médecins de 1992 à 1993.

Né à Valleyfield, Québec le 1er octobre 1932, Guy Lefebvre fait ses études classiques à Valleyfield et au Collège Saint-Laurent (B.A., 1953). Il fait ses études de médecine à l’Université de Montréal (M.D., 1958). Il fait son internat junior rotatoire dans les hôpitaux affiliés à l’Université de Montréal (1957-1958). Il est en pratique générale à Beauharnois de 1958 à 1962 et il est membre du bureau médical de l’Hôpital de Valleyfield. De 1962 à 1964, il est résident en anesthésie à l’Hôtel-Dieu de Montréal et il est résident en médecine interne dans le même établissement de 1965 à 1966. De 1964 à 1965, il est résident en anesthésie, sont six mois à l’Hôpital de Montréal pour enfants et six mois à l’Institut neurologique de l’Université McGill. Installé à Ottawa en 1966, il est membre visiteur (1966), membre associé (1967) et membre actif de l’Hôpital Montfort de 1968 à 1998.

Époux de Lise Lussier, il est père de deux enfants.

 

Dr Vilbon Bellegarde

Directeur médical de l’Hôpital Montfort de 1968 à 1987.

Joseph Omer Vilbon Bellegarde est né à Central Falls, Rhode Island, États-Unis en 1918. Il grandit à Hearst, Ontario et à Rouyn-Noranda, Québec. Il fréquente le Pensionnat Saint-Louis de Gonzague de Québec et termine ses études classiques au Collège Bourget, à Rigaud, Québec (B.A.). Il étudie la médecine à l’Université Laval (M.D. 1947). Il se spécialise en anesthésie et il passe une année à l’Hôtel-Dieu de Québec comme anesthésiste. Il pratique la médecine familiale ensuite à Rouyn-Noranda et devient médecin de campagne de 1949 à 1960. Il est pendant quelque temps directeur médical de l’Hôpital Youville de Rouyn. Il ferme son bureau de pratique privée au début des années 1960 et suit des cours en administration hospitalière à l’Université de Montréal. Pendant près de vingt ans, le Dr Bellegarde est directeur médical à l’Hôpital Montfort. Il prend sa retraite en 1987.

Marié à Éveline Paquette, il est père de trois enfants. Vilbon Bellegarde meurt à Ottawa le 11 septembre 1997 à l’âge de 78 ans.

 

Dr Jocelyn J. Deneault

​Médecin à l'Hôpital Montfort de 1969 à 2014.
Médecin gastro-entérologue à l’Hôpital Montfort depuis 1973.
Chef du département de médecine de 1977 à 1987.
Médecin-chef de 1980 à 1994
.
Président du conseil des médecins de 2006 à 2010 et de 2012 à 2013.

Né à Ottawa le 27 septembre 1941, Jocelyn J. Deneault fait ses études primaires à l’École Garneau et ses études secondaires à l’École secondaire de l’Université d’Ottawa. Il étudie à l’Université d’Ottawa et y obtient son baccalauréat pré-médical (B.A., 1963). Il fait ses études en médecine (M.D., 1967) à la même institution. Suite à son année d’internat rotatoire et une année de médecine interne à l’Hôpital général d’Ottawa (1967-1969), il effectue une année de pratique familiale. Il détient des privilèges dans le département de médecine de l’Hôpital Montfort en 1969-1970. Il se spécialise en médecine interne et en gastro-entérologie, de 1970 à 1973, à l’Hôpital général d’Ottawa et à l’Hôpital Civic d’Ottawa.

De 1992 jusqu’au début des années 2000, il est coordonnateur du bloc gastro-entérologie de la section française de la Faculté de médecine de l’Université d’Ottawa où il est aussi professeur adjoint. Pendant une période de sept ans, le Dr Deneault est chef du département de gastro-entérologie de l’Hôpital général d’Ottawa, de la fin des années 1990 au début des années 2000.

Membre de longue date du Cercle universitaire d’Ottawa, il devient successivement membre du conseil, vice-président et président (1993-1994). Dr Deneault a pris sa retraite en décembre 2014.

Époux de Madeleine DeBellefeuille, il est père de deux filles.

 

Dr Pierre Soucie

Médecin généraliste et de famille à l’Hôpital Montfort de 1969 à 1988.
Président du conseil des médecins de 1978 à 1980.

Simon-Pierre Soucie est né à Moonbeam, Ontario le 9 septembre 1939. Il fait ses études de baccalauréat à l’Université d’Ottawa (B.A., 1960) et ses études en médecine à la même institution (M.D., 1964). Il fait son internat à l’Hôpital général d’Ottawa en 1964-1965 et sa résidence comme assistant en anesthésie dans le même établissement en 1968-1969. Il fait de la pratique générale à Kapuskasing et est membre du bureau médical de l’Hôpital Sensenbrenner de cette localité de 1965 à 1969. Il est médecin de famille à Orléans de 1969 à 1980. Il est membre actif du personnel médical de l’Hôpital Montfort de 1969 à 1988. De 1978 à 1981, le Dr Soucie dirige  le département des soins de longue durée et est à ce titre responsable du Pavillon de la Sagesse, centre de soins de longue durée situé sur le site de l’Hôpital Montfort. De 1979-1980, il fait un stage d’études de cinq mois, en gériatrie, en Europe. Il est directeur et médecin du Centre de santé Élisabeth-Bruyère de 1982 à 1988. Il est médecin-visiteur à l’Hôpital Montfort de 1982 à 1988. En mars 1988, il est nommé membre honoraire du personnel médical de l’Hôpital Montfort.

Marié, il est père de trois enfants.

 

Dr Lauréat Tremblay

Médecin urologue à l’Hôpital Montfort de 1970 à 1993.
Président du comité médical consultatif de 1976 à 1980.
Membre honoraire en 1993.

Né le 3 septembre 1927 à Grande-Baie, Québec, Lauréat Tremblay fait ses études classiques au Séminaire de Chicoutimi (B.A., 1949) et ses études en médecine à l’Université Laval (M.D., 1954). Il fait son internat à l’Hôpital de Chicoutimi en 1953-1954 et à Québec de 1954 à 1956. Il se spécialise en chirurgie et en urologie et il fait sa résidence à Cleveland, Ohio (1956-1958), et à Chicoutimi (1958-1959). Il est assistant du service d’urologie à l’Hôtel-Dieu de Chicoutimi de 1959 à 1970. Il est membre actif et chef du service d’urologie de l’Hôpital Montfort de 1970 à 1993 et il est médecin-chef de l’hôpital de 1976 à 1980. En mai 1993, il est nommé membre honoraire du personnel médical de l’Hôpital Montfort.

Époux de Marcelle Lévesque, il est père de six enfants. Lauréat Tremblay est décédé le 19 mars 2009 à l’âge de 81 ans.

 

Dr Thomas T. Dufour fils

Chirurgien général à l’Hôpital Montfort depuis 1970.
Président du conseil des médecins de 1987 à 1989 et de 2002 à 2005.

Thomas Telmon Dufour est né à Ottawa le 8 décembre 1939. Diplômé de l'École secondaire de l'Université d'Ottawa, il fait deux années d'études pré-médicales en science à la même université. Il obtient son diplôme en médecine (M.D., 1964) de l'Université d'Ottawa. De 1964 à 1969, Thomas Dufour se spécialise en chirurgie générale à l'hôpital universitaire de l'Alberta à Edmonton. Il se joint au département de chirurgie de l'Hôpital Montfiort en décembre 1969. Au cours de ses 34 années comme membre du département de chirugie générale, il assume les fonctions de chef du département pour un mandat et de président du conseil des médecins pendant trois mandats. Il a été membre du bureau médical de l'Hôpital Saint-Vincent pendant dix ans. Membre fondateur du Conseil de santé du district d’Ottawa-Carleton, il a été deux fois président de l’Académie de médecine d’Ottawa, et il a été le représentant de la section des médecins francophones de l’Association médicale ontarienne. Président pendant plusieurs années du comité des anciens de sa faculté de médecine, il est récipiendaire en 2004 du Prix des anciens pour services à la communauté de la Faculté de médecine de l’Université d’Ottawa. Depuis sa retraite en 2004, il est membre du conseil d'administration de la Clinique Sainte-Anne d'Ottawa et il est assistant à temps partiel au bloc opératoire de l'Hôpital Montfort.

Le Dr Thomas Dufour est l'époux d'Arlette Pilon et père de trois enfants.

 

Dr Camille Ladouceur

Médecin gynécologue-obstétricien à l’Hôpital Montfort de 1971 à 1996.
Directeur du département de gynécologie de 1971 à 1996.
Membre honoraire en 1986.

Camille Ladouceur est né vers 1924. Il fait ses études en médecine à l’Université Laval (M.D., 1948). Il pratique la médecine générale à Embrun, Ontario pendant six ans. Il se spécialise en gynécologie à l’Hôtel-Dieu de Montréal. Il est chef du département de gynécologie de l’Hôpital Montfort pendant 25 ans, de 1971 à 1996.

Époux de Jeannine LaHaye, il est père de cinq enfants. Camille Ladouceur meurt le 25 janvier 2005 à l’âge de 80 ans.

 

Dr François-Antoine Ugnat

Médecin interniste à l’Hôpital Montfort de 1972 à 2003.

Né le 29 décembre 1922 à Istanbul, en Turquie. Il fait ses études secondaires et classiques au Lycée St-Benoit et reçoit son baccalauréat ès arts (B.A.) en 1941. Il étudie la médecine à l’Université d’Istanbul (M.D., 1947). François-Antoine Ugnat fait son internat à Lyon, France en 1949. De 1949 à 1953, il œuvre comme interne et résident dans différents services de médecine dans les hôpitaux universitaires de Lyon et de Paris, puis de 1953 à 1956, il est assistant en chef du service de phtisiologie de la faculté de médecine de l’Université d’Istanbul. De 1956 à 1957, il fait un stage à l’Institut de cardiologie de Montréal à l’Hôpital Maisonneuve. Installé dans l’Outaouais au milieu des années 1960, il fait un stage à titre d’assistant à l’Hôpital général d’Ottawa (1965-1966). De 1966 à 1972, le Dr Ugnat est chef du département de médecine à l’Hôpital St-Michel de Buckingham, Québec. De 1972 à 2003, il est interniste à l’Hôpital Montfort.

Époux de Marthe, il est père de six enfants. François-Antoine Ugnat est décédé à Ottawa le 25 février 2012 à l’âge de 89 ans.

 

Dr Lucien Faucher

Médecin psychiatre à l’Hôpital Montfort de 1976 à 2012.
Chef du département de psychiatrie de 1980 à 1997.

Lucien L. Faucher est né à Edmonton, Alberta le 30 décembre 1939. Il grandit à Edmonton et il fait son cours classique au Collège Saint-Jean, affilié à l’Université d’Ottawa (B.A., 1960). Titulaire d’une maîtrise en psychologie de l’Université d’Ottawa (M.Psy., 1962), il travaille à titre de psychologue à l’Alberta Hospital Edmonton pendant quatre ans, de 1962 à 1966. Il fait des études en médecine (M.D., 1970) à l’Université de l’Alberta. Après son internat rotatoire à l’Hôpital général d’Edmonton en 1970-1971, il se spécialise en psychiatrie et fait sa résidence à l’Université d’Ottawa (1971-1975).

Le Dr Faucher travaille au ministère fédéral de la Santé et du Bien-Ȇtre social pendant deux années, où il est entre autres chargé de l’approbation de médicaments à la direction générale de la protection de la santé. En 1976, il se joint au Dr Alphonse Blais et au Dr Emmanuel Augustin pour fonder le département de psychiatrie de l’Hôpital Montfort, ce qui allait devenir par la suite le Programme de santé mentale. Il succède au Dr Blais en 1980 comme chef du département et il occupe ce poste pendant dix-sept ans, jusqu’en 1997. Il a aussi été le premier psychiatre à la Clinique de santé mentale de Rockland.

Dr Faucher est très engagé dans les associations professionnelles : il est tour à tour membre et président de l’Association of General Hospital Psychiatric Services (AGHPS), membre et président de l’Ontario Psychiatric Association (OPA), membre et vice-président de l’Academy of Medecine of Ottawa (AMO) – section de la psychiatrie, ainsi que membre de l’Association des psychiatres du Canada où il a siégé sur les conseils d’administration de l’association et de sa fondation.

Depuis sa retraite en juin 2012, Lucien Faucher fait des consultations temps partiel à la base militaire de Petawawa (deux jours semaine) et comme expert à la Commission de révision de l’Ontario (Ontario Review Board.) pour des individus jugés non coupables de leurs crimes dus à l’état de leur santé mentale.

Époux de Jean Ruth Caplan, il est père de quatre enfants.