L'ISM accueil une nouvelle chaire de recherche en pédagogie médicale

20 juin 2018

Plusieurs partenaires francophones s’allient dans la création d’une chaire de recherche novatrice en pédagogie médicale

Devant, Dr Eric Dionne, de gauche à droite, Dr Richard Barwell, Dr Jean Roy, Dr André Bilodeau, Dre Manon Denis Leblanc et Mme Suzanne Robichaud.

Sur la photo, devant, Dr Eric Dionne, professeur à l’Université d’Ottawa, chercheur membre à l’ISM et titulaire de la Chaire. De gauche à droite, Dr Richard Barwell, doyen de la Faculté d’éducation, Dr Jean Roy, directeur du Centre d’appui pédagogique en santé des Affaires francophones de la Faculté de médecine de l’Université d’Ottawa, Dr André Bilodeau, chef de la direction de l’ISM, Dre Manon Denis Leblanc, vice-doyenne des Affaires francophones de la Faculté de médecine de l’Université d’Ottawa et Mme Suzanne Robichaud, vice-présidente de l’Hôpital Montfort.

 

Ottawa, le 19 juin 2018 – Les Affaires francophones de la Faculté de médecine de l’Université d’Ottawa, la Faculté d’éducation de l’Université d’Ottawa et l’Institut du Savoir Montfort (ISM) étaient fiers de lancer, ce matin, leur toute nouvelle Chaire de recherche en pédagogie médicale. L’objectif principal: optimiser la formation et contribuer au mieux-être des patients par l’entremise de médecins mieux formés.

Il faut dire que l’Université d’Ottawa et l’ISM sont très bien placés pour entamer ce genre d’exercice; tous deux sont à la fois impliqués dans le développement des savoirs par la recherche, et dans l’amélioration des pratiques par l’enseignement. « Avec cette nouvelle Chaire de recherche, on aborde les choses selon un nouveau paradigme : l’amélioration des pratiques par la recherche », précise Eric Dionne, professeur à l’Université d’Ottawa, chercheur membre à l’ISM et nouveau titulaire de la Chaire.

Il s’agit d’étudier toutes les conditions susceptibles d’améliorer les apprentissages et les processus d’amélioration des compétences afin de créer des environnements d’apprentissage et de mieux les comprendre.  « Nous espérons que nos travaux permettront de développer de nouvelles activités d’apprentissage, des activités plus efficaces et mieux adaptées aux besoins des apprenants et des superviseurs », ajoute-t-il.

Pour le doyen de la Faculté d’éducation de l’Université d’Ottawa, Dr Richard Barwell, cette nouvelle Chaire « s’insère clairement dans la raison d’être de la Faculté d’éducation, qui est d’être un partenaire en éducation dans tous ses sens, et surtout en milieu minoritaire ». Selon lui, Eric Dionne est la personne toute désignée pour mener à bien ce nouveau défi. « J’ai hâte de voir l’impact de la Chaire dans les années à venir », conclut-il.

Dr André Bilodeau, chef de la direction de l’ISM, s’attend à ce que cette nouvelle Chaire fasse passer la qualité des pratiques à un niveau supérieur. « Il ne faut jamais oublier que ce sont les professionnels qui font la médecine, et non la médecine qui fait les professionnels. Si on peut faire des avancées extraordinaires en termes de recherche, on peut aussi en faire en termes de formation des professionnels. Le modèle de l’ISM, qui allie éducation et recherche, s’appuie sur cette idée que la progression de la pratique doit toujours être en phase avec celle de la recherche ».

Cette nouvelle Chaire en pédagogie médicale est financée intégralement par les Affaires francophones de la Faculté de médecine de l’Université d’Ottawa, par le biais du Consortium national de formation en santé (CNFS) — volet Université d’Ottawa, par la Faculté d’éducation de l’Université d’Ottawa et par l’Institut du Savoir Montfort.